search
top

Comment éviter et prévenir du mal des transports ?

Partir en voyage semble être aussi excitant, à l’idée de profiter de la mer et de ses belles plages à pertes de vue, sans oublier toutes les activités qu’on pourrait y faire, une fois arrivée à destination. Cependant, avant même d’avoir une bonne vision de ce voyage, il faut aussi avant tout, penser au trajet qui vous attend. Certaines personnes souffrent de ce qu’on appelle par le mal du transport, et beaucoup se plaignent de ne pas pouvoir apprécier pleinement du voyage à cause de ce fait. Dans ce contexte, il est primordial de prévenir du mal de transport quand on souhaite passer un excellent voyage. Avant de prendre n’importe quelle précaution, il est toujours judicieux de consulter un spécialiste, pour se renseigner sur les meilleures solutions pratiques pour éviter le mal des transports durant tout votre voyage.

Des solutions homéopathiques et naturelles à disposition

Le mal des transports est en général, un fait souvent courant auprès de certaines personnes, suite à de mauvaises interprétations du cerveau, par les informations transmises par les yeux et les oreilles. En effet, au lieu d’interpréter normalement ces informations, l’œil et l’oreille interne les interprètent d’une façon erronée. Ainsi, cela résulte d’éventuelles nausées, des bourdonnements, des étourdissements, et qui finissent par des vomissements.

C’est dans la mesure où ces maux deviennent plus importants, qu’il est nécessaire de consulter un ORL. En revanche, si les signes restent légers, on peut retrouver quelques traitements pratiques et adaptés, en homéopathie, en phytothérapie, ou autres solutions.

Parmi les solutions homéopathiques les plus pratiquées, on retrouve la Cocculine, le Gelsemium, le Cocculus, le Petroleum, le Borax et le Tabacum… Cependant, pour mieux respecter les doses, il vous sera utile de vous renseigner auprès de votre pharmacien, surtout en ce qui concerne le dosage auprès des enfants.

On a aussi le gingembre, qui est une solution naturelle plus pratique et à la fois rentable. En effet, les éléments qu’il contient (shogaol et gingérol), sont très efficaces pour ralentir le processus de vomissement. Pour cela, préférez les gingembres en poudre, qui seront à mélanger dans un yaourt. Sa prise sera à effectuer une heure avant votre départ, et à reprendre tous les 4 heures, à compter de la première prise.

Trouver des activités intéressantes durant le trajet

Ainsi, pour vous aider à mieux apprécier votre voyage plus sereinement, que vous comptez faire un circuit andalousie, une croisière dans la méditerranée, ou un voyage dans l’Océan Indien. Comme les longues attentes à l’occasion d’un voyage long trajet sont aussi pénibles, pensez aussi à vous occuper l’esprit autrement, pour oublier ces effets de vomissements. Vous pourrez prévoir plusieurs films pou émissions, ou faire divers jeux pour vous occuper tout au long du trajet.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

top