search
top

Des jumelles de vue pour les vacances : n’achetez pas n’importe quoi !

On aime emmener des jumelles en vacances, que ce soit pour observer la nature en rando, pour admirer les paysages en détails, pour regarder passer les bateaux en mer… Alors, on se précipite au magasin d’outdoors ou sur la première offre alléchante d’internet et… on déchante vite. Il existe une grande variété de jumelles de vue, du pis au meilleur, du plus compact au plus volumineux et un peu d’information n’est pas inutile pour éviter un mauvais choix. Suivons les conseils du spécialiste TopOptics.

On en a pour son argent

N’espérez pas de jumelles décentes pour une poignée d’euros. De tels modèles fournissent une image déformée, terne, aux couleurs affreuses et ils ne fonctionneront pas longtemps. Il existe cependant de bons modèles à prix raisonnable et un spécialiste pourra vous orienter utilement selon votre budget.

Un grossissement modéré

Des jumelles qui grossissent 15x, 20x, 30x : fantastique ! Eh bien non car elles seront excessivement peu lumineuses et leur champ de vision très étroit produira une image qui « danse ». Pour un usage général à mains levées, choisissez un grossissement de 8x ou 10x, jamais davantage.

Evitez les zooms

Certaines jumelles proposent un grossissement variable, un zoom de 10 à 30x par exemple. Ne tombez pas dans le piège : le résultat est généralement mauvais. Un zoom performant est compliqué à réaliser et seuls de rares modèles de très haut de gamme en offrent un.

Surtout pas de jumelles-caméra !

C’est séduisant : observer et filmer en même temps. Mais c’est un attrape-nigaud : une caméra ultra-basique est simplement placée à côté et ne filme pas ce que l’on voit dans les jumelles ! Si vous voulez filmer ou photographier dans vos jumelles, c’est possible avec votre smartphone et un adaptateur.

Les jumelles autofocus n’existent pas

Quand on lit cela, on se dit qu’il s’agit d’une mise au point automatique, comme les téléobjectifs de haut de gamme. Mais en fait, ce sont des modèles primitifs sans aucune mise au point et qui donnent une image plus ou moins nette entre une vingtaine de mètres et l’infini. On est loin du high tech promis.

Jumelles infrarouges : le piège

Des jumelles avec des lentilles teintées en rouge et qui promettent de voir la nuit ? L’arnaque ! Ce que vous aurez, ce sont des jumelles de bas de gamme avec une horrible image verdâtre. Il existe des jumelles très lumineuses pour le soir (format de type 8×56) ou des amplificateurs de lumière électroniques, et même des optiques qui captent les ondes infrarouges, c’est à dire la chaleur. Mais ce sont des instruments spécialisés et parfois ultra-coûteux.

Les conseils d’un spécialiste

Si vous ne vous y connaissez pas, ne foncez pas vers ce qui sera peut-être un mauvais achat. Adressez-vous à un véritable spécialiste de l’optique de loisirs comme TopOptics qui pourra vous conseiller en fonction de ce que vous souhaitez faire avec vos jumelles.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

top