search
top

Faire ses premiers pas dans le monde du kitesurf

Au regard des championnats et des compétitions, le kitesurf parait être un sport dangereux et casse-gueule. Cependant, avec un bon apprentissage et de la persévérance, tout le monde est capable de le pratiquer et d’ailleurs le plus jeune kitesurfeur du monde n’a que 3 ans et répond au nom de Davi Ribeiro. En effet, le kitesurf demande plus que de la force, il faut connaitre son matériel, son environnement et aussi respecter les règles de sécurité.

Observer et faire la connaissance de son environnement

À votre arrivée sur le plot, familiarisez-vous avec ce qui vous entoure. Commencez par analyser les conditions de vent. D’où est ce qu’il vient et quelle est sa force. Sachez que plus le vent est fort, plus votre voile sera petit. Ensuite, jetez un œil sur le plan d’eau, est-ce qu’il est calme ? Agité ? Y a-t-il des vagues ou des obstacles potentiels ?

Vient ensuite le montage du matériel. Commencez par apprendre à dérouler les lignes et gonfler l’aile. Ensuite, une étape cruciale, connectez l’aile à la barre. Une aile mal montée est souvent source d’accidents chez les débutants.

Soyez attentifs aux instructions concernant la sécurité, surtout lorsqu’il s’agit de se décrocher en cas de problème.

Le maniement de la voile ou aile de kitesurf

Après avoir pris connaissance du matériel et des règles de sécurité, vous pourrez lever l’aile de votre kitesurf. Une opération qui se fait de préférence en binôme, car il faudra une autre personne pour faire décoller la voile à l’autre bout. Vous découvrirez également la fenêtre de vol adéquate pour maintenir votre cerf-volant en l’air. Avec les bons réflexes, 4 heures peuvent suffir pour maîtriser le maniement de l’aile. Votre instructeur vous enverra vous faire tracter dans l’eau en zone neutre pour commencer en nage tractée.

Le waterstart, première étape pour monter sur la planche

Vérifiez que les footstraps sont bien réglés pour enfiler aisément votre planche. Il est plus pratique de se positionner le dos au vent, la voile au zénith. Une fois votre aile stabilisée, vous pourrez chausser votre planche et essayer de vous lever. La force de traction devra se sentir dans le harnais, il est donc inutile de tirer la barre. Vos efforts seront vains et vous risquez de perdre toute la puissance de l’aile. Choisissez la direction dans laquelle vous voudrez aller sans oublier de prendre des repères.

Effectuer ses premiers bords

Lorsque vous aurez dominé le waterstart, vous aurez la possibilité de tirer vos premiers bords. Il faudra un maximum de pratique pour réussir à trouver son équilibre. Veillez, toutefois à rester assez proche de la plage pour que votre tuteur puisse vous rejoindre facilement en cas de pépin. Prenez les bons appuis et prenez une position qui vous mettra à l’aise. Vous serez capable d’effectuer vos premières glisses à la remontée du vent.

Rider des deux côtés en toute autonomie

Lorsque vous maitrisez le ride des deux côtés, vous pouvez enfin kiter à votre guise. Attention de bien respecter les règles de priorité par contre : sont prioritaires ceux qui partent de la plage. Éviter les collisions, demander des conseils auprès des kitesurfeurs professionnels.

Apprendre le kitesurf auprès d’instructeurs professionnels

Pour se mettre au kitesurf, il est préférable d’approcher des camps ou des écoles. Si certains y arrivent en étant autodidactes, faire un stage sera toujours plus bénéfique, car vous serez accompagnés par des experts. Des personnes passionnées comme Nicolas Bigot, fondateur du Varatraza Wind Riders, une école de kitesurf à Madagascar seront ravies de vous enseigner toutes les astuces qui vous permettront de progresser plus rapidement tout en respectant les normes de sécurité.

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

top