search
top

Monastères et églises orthodoxes de Tinos dans les Cyclades

Tinos est pour les Grecs un île sainte et c’est là une des raisons de sa préservation : si elle n’a pas subi le sort de Mykonos, île où l’on parle plus l’anglais que le grec, c’est un peu à cause de son caractère de sanctuaire.

Dans la petite ville de Chora s’élève l’église de la Panagia Evanghélistria, la Vierge de l’Annonciation. Cette église est célèbre dans toute la Grèce. Elle a été bâtie sur le site de l’invention d’une icône miraculeuse découverte par la nonne Pélagie en 1823, en pleine guerre d’indépendance. L’icône, seul vestige d’un antique oratoire byzantin, avait refusé de brûler lorsque les Sarrasins l’eurent jetée dans le feu lors d’une de leurs razzias du 7e siècle. Cette découverte donna du courage aux marins des Cyclades pour mener la vie dure à la flotte du sultan, associant ainsi la Panagia Evanghélistria à la naissance du nouvel Etat hellénique.

On fête l’icône miraculeuse le 15 août, pour l’Assomption et c’est là l’occasion d’un pèlerinage très fréquenté, associant ferveur populaire et fastes civiques.

Le monastère de Kéchrovouni vaut lui aussi une visite. Fondé au 11e siècle par les empereurs byzantins, il est un bon exemple de la vie monastique orthodoxe : les nonnes y vivent dans de petites maisons individuelles protégées par la clôture du couvent. A l’intérieur 2 églises dans lesquelles on célèbre la messe 24 h sur 24 ! Les chants liturgiques sont magnifiques. On peut visiter à Kéchrovouni la maison de la nonne Pélagie qui découvrit l’icône dont nous avons parlé plus haut. Son oreiller de pierre, la simplicité des meubles et objets de la vie quotidienne en disent long sur le genre de vie des moniales de Kéchrovouni. Devant la porte du monastère vous pourrez acheter des plantes de la montagne et admirer le panorama marin : par temps clair on découvre d’ici tout l’archipel des Cyclades.

Non loin de là vous pourrez visiter le petit monastère d’homme de Saint Nicolas de Vani. Ce monastère du 12e siècle vous charmera par sa simplicité : une clôture monastique, un réfectoire, quelques cellules et une adorable église à coupole peinte de fresques médiévales. Vous admirerez l’iconostase de marbre local, sculpté en faible relief au 17e siècle. Dehors, une belle fontaine des myrtes et un magnifique laurier, symbole de force et d’éternité.

Pour découvrir tout ce patrimoine venez en vacances dans les Cyclades et louez pour quelques jours une maison paysanne, la maison de Loutra ou celle de Skalados.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

top