search
top

Raison pour partir en Afrique du Sud

1

REJOUER OUT OF AFRICA

Rejouer Out of Africa dans le bush et entendre la nuit le rugissement des lions depuis son lit. Les lodges sud-africains offrent un luxe inattendu. Tout en bois et en cheminées, de style traditionnel, ou radicalement design, ils cultivent un sens de l’accueil parfait. Rien de plus émouvant que de croiser le pas élégant d’une girafe dans la lumière vibrante du petit matin ou une famille de rhinocéros broutant paisiblement. Les rangers ont un talent fou pour pister les « big five » et entraîner leurs hôtes dans un crescendo d’émotions, au plus près d’une faune vibrante. Si proche que l’on entend ronronner les lionnes, que l’on respire le parfum de l’éléphant et l’odeur de la hyène… Que de frissons.

2

SE LAISSER SÉDUIRE PAR LE CAP

Se laisser séduire par Le Cap. Blottie à l’extrémité du continent africain, Capetown est une bonne vivante. Les touristes, les retraités assoiffés de soleil et les stars fortunées se ruent par millions, à raison, vers la « cité mère ». Cette belle plante alanguie au bord de l’océan et blottie entre les montagnes fascine par sa beauté naturelle et par son animation. Lorsqu’on a fait le tour des attractions culturelles et du shopping, c’est la sublime nature des environs qui prend le relais : les incroyables plages, les jardins de Kirstenbosch, la réserve du cap de Bonne-Espérance aux panoramas époustouflants. Le soir, après une randonnée sur Table Mountain, le retour en ville vous plonge dans l’ambiance électrique de la ville. Des terrasses de cafés trendy de Camps Bay aux parfums du quartier malais en passant par les restaurants gastronomiques

 

3

TROUVER SON CÉPAGE FAVORI

Trouver son cépage favori sur la route des vins. À quelque 40 km de Capetown débute la superbe région des vignobles qui s’étire sur une centaine de kilomètres au pied des montagnes. Goûter les fameux pinotages rouges et les sublimes cabernet-sauvignon de la région de Stellenbosch ; découvrir d’étonnants portos capable de rivaliser avec les plus grands crus portugais sur le terroir de Helderzicht (ah ! ce Cape Vintage Reserve Port 1995 !) ; s’émouvoir des sauvignons les plus accomplis produits au sommet du Schaapenberg à côté d’Heldelberg ou ces blancs presque liquoreux et fermentés sur bois du terroir sableux du Scholtzenhof : non seulement la balade au creux de ces vallées enchantées ravit les yeux mais elle bouleverse les papilles !

 

4

S’ABANDONNER À JOHANNESBURG

S’abandonner à Johannesburg. 20 ans après la fin de l’apartheid, « Jozy » poursuit sa quête d’identité et fait son rebirth dans un feu d’artifice de galeries, d’ateliers d’artistes et de pop-up stores. la métropole la plus riche d’Afrique du Sud pulse et s’emballe, gonflée d’énergie créatrice. Ville champignon jaillie d’une pépite d’or il y a un siècle et demi, elle continue de brasser les rêves. Tentaculaire, la mégapole est composée de quartiers aux identités très fortes : Newtown, rendez-vous des arts vivants, Braamfontein qui abrite entre cafés, galeries et librairies ou Maboneng, tour de Babel de la jeunesse sud-africaine, bercée de la musique des langues : zoulou, xhosas, swati, afrikaner, anglais, indien… Après cette immersion arc-en-ciel, le retour à la Satyagraha House est un bain de fraîcheur. La petite « ferme africaine» où Ghandi théorisa sa philosophie de résistance passive, a fait l’objet d’une rénovation sobre et élégante. Entre le bâtiment d’origine de chaux et de chaume, les chambres essaimées dans le jardin bucolique et le musée dédié au Mahatma, les journées filent dans une invitation à la méditation, à l’inspiration ou tout simplement à la relaxation. Un havre raffiné et habité

5

DEVENIR CARNIVORE

Devenir carnivore . Difficile de rester végétarien en Afrique du Sud ! Partout flotte le parfum du « braai », le barbecue local. Un sudaf’ sans braai est un breton sans crêpe ! Des townships aux restaurants chics, on fait griller la viande . Il y a même une fête nationale, le 24 septembre, le « braai day » qui, pour fêter l’arrivée de l’été, met tout le monde en congé pour se planter devant les braises. Le pays entier sent la saucisse grillée ! Chez Mzoli au Cap, dans les rues de Soweto, il faut goûter la boerewors, saucisse de bœuf aux épices. A Johannesburg, Local Grill rassemble les amateurs de Biltong et de viande rassie à point… Une tuerie.

http://www.jobsandinternshipsabroad.com

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

top