search
top

SAVA de Madagascar, pour un tourisme de cure !

Quand on parle de la cote nord-est de Madagascar, les touristes pensent généralement aux lémuriens du parc national de Marojejy, à la vanille Bourbon de Madagascar et à ses plages qui font face à l’Océan Indien. Ce dont les visiteurs s’attendent généralement le moins c’est qu’en réalité cette région de l’île de Madagascar est une zone bénie par la nature : la région elle-même est une vaste réserve naturelle où se côtoient indifféremment, entre les petites cases d’une agglomération villageoise ou dans les forêts denses, multiples variétés de plantes endémiques, de fruits et d’épices exotiques. En ce qui concerne ces derniers, on trouve dans la SAVA les épices les plus recherchés dans le monde dont le poivre, le girofle, les gingembres, le curcuma et diverses espèces de piments sauvages. Et ce n’est pas tout : des fruits de différentes espèces et de tous les goûts se succèdent et se côtoient à longueur d’année. C’est à SAVA qu’on trouve en abondance et toute l’année, le plus gros fruit du monde qu’est le jaque et le fruit réputé être un redoutable anticancéreux qu’est le fruit du corossol. Et tout pousse partout dans la région, à l’état naturel sans intervention humaine. Y a-t-il plus bio ?

Sans titre

Si on rajoute à cette spécificité, l’existence de ce large choix de randonnées/trek dans ce coin du monde, parmi lesquels le trek d’Ampambokinana très appréciés des séniors, il est indéniable que SAVA de Madagascar, connue aussi dans le milieu du tourisme sous le nom de « la Cote de la Vanille » est un endroit idéal pour un séjour de remise en forme et de cure et pourquoi pas un véritable tourisme thérapeutique.

Ecrit par Rakotoson Dominique

http://www.vanillaland.com/savanews

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

top